Outils pour utilisateurs

Outils du site


formations-pro:masterpro:cdmm:temoignages_d_anciens

Témoignages d'anciens étudiants

Marion L, promotion 2014-2015

Après un début de carrière en tant que professeur d’anglais au sein de l’Education Nationale, j’ai souhaité me tourner vers le monde de l’entreprise, sans pour autant tomber dans l’évidence de la formation pour adultes. La rédaction technique s’est vite avérée être pour moi un choix idéal car il me permettait d’allier mes compétences linguistiques et pédagogiques à un côté plus technique qui m’a toujours attirée, sans compter la forte employabilité dans ce secteur.

J'apprécie dans ce métier la combinaison des compétences écrites et orales et le fait d'avoir un rôle très transversal au sein d'une entreprise. Associées à des compétences rédactionnelles et linguistiques évidentes il est en effet également nécessaire de posséder une certaine aisance relationnelle et d'aimer communiquer avec des personnes d'horizons très divers afin de recueillir toutes les informations nécessaires à la production de documentation.

Le Master CDMM s’est très vite imposé à moi pour concrétiser ce choix. Celui-ci offre l’avantage de l’alternance qui nous permet d’associer formation théorique et pratique en entreprise. Les enseignements y sont également diversifiés, explorant à la fois la rédaction technique, le e-learning, les différents outils du métiers ainsi des cours de méthodologie comme la gestion de projet, donnant une vraie plus-value à un diplôme de niveau M2.

J’ai très vite trouvé un apprentissage en rédaction technique au sein d’un grand éditeur de logiciels français, me permettant ainsi de débuter immédiatement ma reconversion professionnelle. J’y ai appris les ressorts de ce métier tout en mettant en pratique les cours dispensés à l’université, qui trouvaient parfaitement leur écho dans ma vie professionnelle quotidienne.

Les cours étant dispensés par des professionnels, nous avons pu avoir tout au long de cette année un vrai éventail d'expériences et ainsi mieux appréhender les réalités du métier. Mon expérience en entreprise ainsi que ces échanges avec les enseignants m'ont permis à la fin de mon année de savoir vers quelle direction je souhaitais mener ma carrière, où je voulais aller et ce qui à l'inverse me correspondait moins.

Moins de deux mois après la fin de mon apprentissage, j’ai été embauchée en tant que rédactrice technique au sein d’une entreprise d’informatique. J’ai pour première mission de mettre en place l’ensemble de la documentation utilisateur de l’entreprise. Il s’agit d’un projet certes ambitieux, mais le Master CDMM et mon alternance m’ont tout à fait préparée à cette tâche et je me sens aujourd’hui pleinement à l’aise dans mon métier, ayant hâte de continuer à en apprendre d’avantage au fil de mes expériences.

Auriane DESBOIS, promotion 2014-2015

Après l’obtention de ma licence LEA, j’ai longuement hésité entre me diriger vers un parcours « classique » dans le commerce international ou rester à Paris 7 en master Conception de Documentation Multilingue et Multimédia. J’ai finalement choisi cette dernière option car l’aspect multimédia et le fait que le master 2 soit en alternance m’ont beaucoup plu.

La recherche d’un contrat d’apprentissage a été très rapide grâce au réseau de l’université : j’ai passé un entretien fin juin 2014, et j’ai obtenu un contrat début juillet 2014 chez Dassault Systèmes, dans un service dédié à la formation. J’ai beaucoup apprécié mon année en apprentissage. D’un point de vue universitaire, les enseignements sont très variés, notamment au niveau de l’apprentissage des logiciels et il y a eu une très bonne cohésion de groupe avec la promo. D’un point de vue professionnel, j’ai travaillé sur des projets très différents, allant de la rédaction technique à la conception de supports de formation, en passant par de la gestion web.

De part mon expérience en entreprise et certains enseignements, je me suis découverte plus conceptrice pédagogique que rédactrice technique. Après l’obtention de mon Master 2, je me suis mise à la recherche d’un poste dans ce secteur. Au cours d’un entretien, on m’a proposé de suivre une formation sur un outil de conception pédagogique, très utilisé dans ce milieu, alors que je n’étais pas encore recrutée. Cela m’a confortée sur ma première impression, très bonne, de l’entreprise et j’ai su que c’était dans ce cadre-ci que je voulais travailler. Une semaine après la formation et deux mois après l’obtention de mon diplôme, on m’a contactée pour me dire que j’étais embauchée.

Même si le master CDMM forme en premier lieu des rédacteurs techniques, sa grande variété d’enseignements, notamment en informatique, font que les diplômés peuvent également s’orienter vers des métiers connexes, comme la conception pédagogique, s’ils le souhaitent.

Mathias REVELEN, promotion 2014-2015

Après une expérience de plus de six ans dans le domaine de l'assurance-crédit en tant que chargé de clientèle, et désireux de me réorienter professionnellement vers les métiers de la rédaction technique et de la conception pédagogique multimédia, j'ai choisi de suivre la formation pluridisciplinaire dispensée par le Master 2 CDMM, qui m’est apparu comme la plus à même de mener à bien mon projet de reconversion professionnelle.

En effet, cette année m'a permis d'acquérir des connaissances techniques et méthodologiques qui me seront utiles dans ma carrière future. Le fait de travailler sur des projets, individuels ou collectifs, tels que la création d'un site web ou la réalisation d'un module e-learning, s'est avéré particulièrement motivant et formateur, dans la mesure où cela m'a permis de mettre en application les connaissances enseignées en cours.

J'ai également pu mettre en application et parfaire ces mêmes connaissances dans le cadre de mon alternance au sein d'une équipe dédiée au Knowledge Management d'une grande banque française. J'ai été amené à effectuer des tâches variées telles que la mise à jour d'aides en ligne, l'édition d'articles pour la newsletter interne, et la conception de quatre modules e-learning en anglais.

Ghislaine BORENSTIEN, promotion 2013-2014

Après 14 années passées dans une société de communications par satellite dans laquelle j’étais chargée de données et informations, j’ai souhaité reprendre mes études afin d’obtenir un diplôme reconnu dans le monde de la rédaction technique, et surtout suivre le parcours de formation très riche offert par l’université Paris 7 Diderot, qui me permettrait d’approfondir mes connaissances et surtout d’en acquérir de nouvelles plus « au goût du jour ».

J’avais d’ailleurs effectué un bilan de compétences qui indiquait que la rédaction technique était le métier qui me correspondrait, ayant un parcours technique et administratif et surtout ayant deux langues maternelles. Quand j’ai quitté mon entreprise, j’ai trouvé par le biais de pôle emploi la formation en alternance sanctionnée par un Master 2 (CDMM) et j’ai tout de suite contacté la directrice de la formation.

Après avoir réussi les tests et trouvé une entreprise, j’ai intégré la formation. Nous étions 18 étudiantes (et oui que des filles cette année-là !) et la cohésion du groupe a été quasi instantanée, ce qui a permis de travailler sur les projets de manière efficace et agréable et de suivre les cours dans une ambiance propice à une belle réussite. Les cours sont variés, les professeurs sont des professionnels, le contenu des cours est totalement en phase avec ce qui est demandé sur le marché du travail et les salles de cours ainsi que le matériel mis à disposition sont tout à fait modernes et adaptés. Les périodes en entreprise permettent de mettre en pratique et de renforcer les compétences acquises lors des cours, et surtout d’être au contact d’autres professionnels (et tuteurs), ce qui n’est pas négligeable et favorise un excellent transfert de compétences.

Pour résumer, c’était une année extraordinaire, des liens forts d’amitié entre étudiantes, des matières intéressantes avec de bons projets, un échange agréable et riche avec les intervenants, et surtout chacune d’entre nous a eu rapidement un contrat de travail à l’issue de la formation.

Jonas MILSTEIN, promotion 2011-2012

Après des études de langues, je cherchais une formation mettant en application mes compétences dans des domaines techniques, notamment liés au monde du logiciel. La formation en alternance proposée dans le cadre du Master CDMM m'a donc permis de débuter comme Rédacteur Technique chez un éditeur de logiciels de reporting bancaire.

L'alternance université / entreprise s'est révélée être particulièrement adaptée, en particulier grâce au recul qu’elle m'a fait prendre sur mes travaux et mon évolution tout au long de l'année. Le fait d'avoir un grand nombre d'intervenants professionnels est également un gros plus car cela permet d'avoir une vraie visibilité sur les débouchés possibles de la formation, que ce soit à court ou à moyen-long terme, et ce dans tous les champs d’application de la communication technique.

Le gros point fort du Rédacteur Technique est selon moi le rôle de passerelle qu'il joue au sein de l'entreprise : si je ne suis expert dans aucun domaine technique, le capital de connaissances et compétences dont je dispose me permettent de m'adapter à un grand nombre de situations et de m’impliquer dans différentes étapes du cycle de développement d’un produit. Je travaille actuellement en CDI dans le secteur de l’aéronautique, où j’ai d’ailleurs pu concilier mon intérêt pour le logiciel libre et les outils collaboratifs avec les missions qui m’ont été confiées.

Sophie LAGEDAMOND, promotion 2011-2012

Après des études de traduction et d’interprétation à l'ISIT, j’ai rejoint Paris Diderot dans le but de suivre la formation M2 CDMM en apprentissage, sur les conseils de ma sœur qui avait suivi la même formation quelques années auparavant. Je souhaitais suivre la formation en rédaction technique pour deux raisons principales : m’éloigner de la traduction tout en restant dans la rédaction et les langues, et mettre un pied dans la vie active.

Non contente de suivre une formation en apprentissage, j'ai été surprise d’étudier dans des conditions idéales: ordinateurs neufs, salles propres, petit comité. Les intervenants étaient presque tous des professionnels. En entreprise, j'ai eu la chance d'effectuer mon alternance dans un environnement exclusivement anglophone, chez un grand éditeur de logiciel financier. J'y ai appris le métier de rédacteur technique, que j'ai pu développer en parfaite synchronisation avec les cours dispensés à Paris-Diderot. Les cours de logiciel (Framemaker notamment) se sont avérés très à propos car c'est un outil que j'utilisais quotidiennement. Ma connaissance du logiciel s’est d’ailleurs révélée être un atout sur mon cv.

La formation présente, à mes yeux, trois atouts principaux: 1) les cours de logiciel, très utiles dans notre domaine car peu de gens connaissent bien les logiciels de notre métier, et encore moins souhaitent en faire l’apprentissage 2) la formation professionnelle, avec Paris Diderot qui communique notamment des listes pour nous aider à trouver notre entreprise 3) la diversité des cours. A ce sujet, j'ai particulièrement apprécié de pouvoir toucher à plusieurs domaines comme créer un projet html, apprendre les bases du html ou découvrir ce qu'est la gestion de projet. D'un point de vue personnel, j'ai été soulagée de me former à plusieurs disciplines (rédaction marketing, par exemple).

Aujourd'hui, je suis formatrice chez un éditeur de logiciel financier, ce qui est exactement ce vers quoi je tendais. Je suis ravie de constater que la formation CDMM m'a ouvert des portes et que je ne suis pas cantonnée à une discipline ou une industrie en particulier. Ma chef est d'ailleurs issue de la même formation!

Anne-Sophie GUERRAND, promotion 2004-2005

J'ai choisi cette formation pour me professionnaliser. Après un cursus universitaire un peu rectiligne (Maîtrise LLCE anglais), j'avais besoin de quelque chose de concret, une formation qui mène à un vrai métier. J'ai fait le point sur ce qui m'attirait le plus : écrire, expliquer, comprendre, le tout dans un environnement où l'informatique et l'anglais jouent un rôle majeur.

Ce qui m'attirait le plus dans ce DESS était l'apprentissage en entreprise : pouvoir appliquer directement ce que je venais d'apprendre. Aujourd'hui, j'ai acquis des savoirs et des compétences qui me permettent de gérer un projet documentaire de A à Z. La richesse des enseignements complétée par les savoir-faire de mon tuteur m'ont permis de développer un projet professionnel en phase avec les besoins des entreprises. Je m'oriente vers la rédaction de supports de formation (papier et numérique), en anglais et en français, et plus tard, vers la gestion de projets documentaires en XML.

Sandrine LAURENT, promotion 2004-2005

Après une Licence LEA Anglais-Espagnol puis une spécialisation à l'export, j'ai travaillé 6 années en tant qu'Assistante Commerciale, Export et de Direction. Ce métier ne répondant plus à mes attentes, j'ai décidé d'effectuer une reconversion. Dans mon dernier poste d'assistante de direction j'avais été amenée à rédiger des guides utilisateurs et à publier des pages intranet, c'est donc vers ce type de reconversion que je me suis orientée.

Quand j'ai rencontré John Humbley et Claudie Juilliard ils m'ont tout de suite présenté le DESS RTMI qui leur paraissait correspondre à mon profil. Il ne m'a fallu qu'une journée pour réfléchir et décider de m'inscrire au DESS RTMI : les objectifs de cette formation paraissaient répondre totalement à mes attentes. Certaines technologies m'étaient inconnues bien sûr mais quel plaisir de pouvoir les découvrir. C'est plein d'enthousiasme et de curiosité que j'ai démarré la formation.

Les mois ont passé et je peux dire aujourd'hui que les enseignements du DESS RTMI sont très intéressants et sont en totale adéquation avec les exigences du marché de la rédaction technique. Il a d'ailleurs été très enrichissant pour moi de pouvoir mettre une majeure partie des enseignements en pratique lors des sessions en entreprise. Pour terminer, une bonne formation et un stage en entreprise réussis me mènent directement sur la voie d'une reconversion réussie. Je ne m'attendais pas à un résultat aussi positif. Quelles perspectives d'avenir !

Merci à tous les intervenants.

Claudia MAGRO, promotion 2004-2005

Issue d'une filière scientifique et passionnée par les animaux, j'ai toujours voulu travailler au contact de la nature. Cependant avec un niveau bac + 4 universitaire il est très difficile aujourd'hui de présenter les compétences professionnelles adaptées au marché du travail. J'ai donc décidé de compléter ma formation par le DESS RTMI car il me permettrait d'acquérir à la fois des connaissances dans un tout nouveau domaine et une expérience professionnelle, toujours enrichissante.

Actuellement, je termine mon contrat d'apprentissage au sein d'une maison d'édition scientifique (comme quoi on, peut concilier le littéraire et le scientifique !). Coté université, le DESS RTMI m'a surtout ouvert les portes du monde informatique qui m'étaient auparavant bien fermées. J'ai pu apprendre petit à petit à m'en imprégner et aujourd'hui je me sens même prête à m'engager dans un parcours professionnel “informatique” (création d'illustrations ou d'animations pour des sites web). Finalement le DESS RTMI m'a prouvé que, quand on veut on peut !

François BADIER, promotion 2002-2003

Alors que je souhaitais poursuivre après ma maîtrise LEA et 16 mois de stages, le DESS RTMI était l'une des rares formations en France à proposer de concilier tous les aspects qui m'intéressaient. Linguiste de formation, documentaliste de profession (stagiaire récidiviste), informaticien libre et autodidacte, je visais la conception et le développement de systèmes de documentation, multilingues de préférence, dans l'informatique. J'ai opté pour celle-ci en raison du contrat d'apprentissage en alternance. Je souhaitais essentiellement valider mes compétences et gagner en crédibilité auprès des employeurs, grâce à un intitulé précis et une bonne expérience en tant qu'apprenti. La formation RTMI avait aussi à l'époque l'avantage non négligeable de consacrer trois mois d'études en Europe via le programme Erasmus. La formation m'a surtout apporté un contexte favorable à mon perfectionnement dans certains domaines, notamment informatiques, et suscité des aspirations professionnelles plus claires. En pratique, il s'agit donc plus d'un tremplin que d'un aboutissement.

J'ai continué à apprendre depuis l'obtention du diplôme. Le profil de rédacteur technique est très recherché dans le monde industriel, mais je pense que le DESS RTMI forme plutôt des spécialistes des NTIC. Toutefois, pour être repérable sur le marché du travail, il faut se donner les moyens de valoriser ce profil de spécialiste de la communication technique, et mettre l'accent sur des concepts informatiques encore injustement réservés aux scientifiques. Aujourd'hui, je suis concepteur rédacteur ingénieur documentaire, officieusement homme à tout faire, en mission d'avril à décembre 2005 chez Eurodoc (Guyancourt). La définition de rédacteur technique dans le domaine où j'officie actuellement (aéronautique) étant assez éloignée de celle du DESS et encore plus de la mienne, je développe des profils alternatifs afin de ne pas devenir mécanicien nomenclaturiste.

Marie GIRARD, promotion 2002-2003

Apres une licence en anglais (LLCE), je me destinais à devenir prof. Puis j'ai change d'avis. Je voulais devenir journaliste, car l'enseignement me paraissait trop monotone. J'ai donc continué sur une maîtrise de linguistique anglaise, et j'ai passé des concours dans des écoles de communication et journalisme, avec le sentiment gênant qu'il s'agissait la plus de publicité que d'information. C'est là que je suis tombée, un peu par hasard, sur le DESS RTMI.

Là, j'ai trouvé ce que je cherchais: un métier qui nécessite de toujours apprendre, et toujours retransmettre son savoir. J'ai beaucoup appris sur les technologies de l'information et j'ai pu enfin voir ce qu'était ce fameux “monde de l'entreprise” dont tout le monde parlait. Cela fait maintenant 2 ans que je travaille dans l'entreprise ou j'ai fait mon apprentissage: ILOG. Je suis chargée de planifier et de rédiger des aides en lignes destinées à des informaticiens (avec FrameMaker et WebWorks), je participe aussi à un projet de modélisation de la documentation pour migrer vers XML.

Elise NIVERT, promotion 2002-2003

Pourquoi avoir choisi le DESS RTMI ? Et bien, j'ai tout de suite été intéressée par le programme en alternance proposé. Apprentissage en entreprise / cours en France et à l'étranger (sympathique et enrichissant séjour de 3 mois à Limerick en Irlande), cela me semblait être la bonne formule pour apprendre un métier et entrer dans la vie active en douceur. Et… Non ! Je ne regrette rien ! J'ai effectué mon contrat d'apprentissage dans une société de services spécialisée dans la documentation technique et j'occupe depuis peu un poste de rédactrice technique chez un éditeur de logiciels qui évolue dans le secteur de la banque / finance.

To be continued…

Contacter l'équipe du M2 CDMM

Adresse générale de la formation professionnelle : fp@eila.univ-paris-diderot.fr

Relations entreprises Responsable pédagogique Responsable administrative
Clotilde GISMONDI Patricia MINACORI Valérie Godel
☎ 01 57 27 56 61 ☎ 01 57 27 56 80 ☎ 01 57 27 56 64

Master 2 Conception de Documentation Multilingue et Multimédia (CDMM)

formations-pro/masterpro/cdmm/temoignages_d_anciens.txt · Dernière modification: 2016/11/16 14:46 par lqueron