Outils pour utilisateurs

Outils du site


recherche:artes:index

ARTES : Aide à la Rédaction de TExtes Scientifiques

Adresse postale Projet ARTES
Université Paris Diderot
UFR EILA, case 7002
75205 Paris cedex 13
Bureau Bât. Olympe de Gouges
Bureaux 731 et 318
8 Place Paul Ricoeur
Paris XIIIème
Téléphone 01 57 27 64 80
Courrier électronique artes@eila.univ-paris-diderot.fr
Accès à l'interface d'interrogation de la Base ARTES

La projet ARTES porte sur le développement de la Base ARTES et la conception des ressources dans la base. La base accueille les informations linguistiques en relation avec la terminologie et la phraséologie spécialisées, ainsi que les structures lexico-grammaticales transversales aux domaines. Les ressources dans la base sont compilées par les étudiants en des Master Langues Appliquées.

Développé par le groupe Langues de spécialité, phraséologie, traductologie de l’UFR EILA et de l'EA 3967 CLILLAC-ARP, en collaboration avec les ingénieurs d’études et les développeurs de la Direction du Système d'Information (DSI) de l’Université Paris Diderot, ARTES est un projet à double finalité. Dans sa finalité scientifique, il permet d'explorer un nombre de phénomènes linguistiques en relation étroite avec la création de ressources lexicales, la traduction spécialisée et l'analyse des discours spécialisés : tels que le phénomène de variation, de synonymie, de néologie, de glissement du sens, de métaphore, etc. Le projet ouvre également la voie à l'exploration des contextes riches en connaissances, l'approche conceptuelle et cognitive de la terminologie et l'étude des divers phénomènes collocationnels. Le projet est orienté vers le développement de la base ARTES et la création des ressources dans la base qui est utilisée comme pivot pour l’enseignement de la terminologie dans plusieurs Masters de l'UFR EILA et pour la réalisation des Mémoires de terminologie, qui confèrent au projet sa finalité pédagogique. La base est alimentée par les travaux des étudiants des Masters 1 et 2 Langues Appliquées1) leur permettant d'acquérir des compétences en traduction par l'analyse terminologique fondée sur l'exploration des corpus. La caractéristique principale de ces travaux, réalisés sous forme de mémoires de Master, est l'interaction entre trois disciplines : recherche et structuration de l'information, terminologie et traduction spécialisée.

Participants

Historique du projet

La base ARTES est le fruit d’un travail d’équipe impliquant les membres du CLILLAC-ARP investis dans la recherche en terminologie et en langues de spécialité ainsi que l’aboutissement de plusieurs projets antérieurs qui ont ouvert la voie à sa réalisation, notamment la Base Terminologique pour la Traduction (BasTeT) construite en 2000 par Claudie Juilliard et la base des Master 1 développée en 2000 par Natalie Kübler en collaboration avec Raphael Juilliard. En effet, l’initiative d’intégrer l’analyse terminologique par l’approche terminotique et la construction de dictionnaires à l’enseignement de la traduction spécialisée a été lancée à Paris Diderot dès 2000 par Natalie Kübler. L’ontologie de la Langue Scientifique Générale et l’approche des « collocations génériques » développée par Mojca Pecman dans le cadre de sa thèse (2004) a été intégré à la base pour fournir une structure pour l'analyse et la collecte de la phraséologie transdisciplinaire. En 2007, le projet ARTES a été associé au projet ESIDIS-ARTES (« Étude des Spécificités et Invariants des DIscours Scientifiques en vue de l’Aide à la Rédaction de TExtes Scientifiques ») à l'initiative de Natalie Kübler et Mojca Pecman afin d'adosser le développement de la base ARTES aux problématiques de recherche de l'Axe 3 du CLILLAC-ARP (voir Petite histoire du dictionnaire ARTES). L'ensemble de ces initiatives ont abouti au développement de la base en ligne en 2010. L'implémentation de la base en ligne a été réalisée par la société (e)Kudji. En 2013 une maintenance et un développement continus de la base, avec la collaboration de Brice Bricaud de la Direction du Système d'Information de Paris Diderot, ont été mis en place.

Depuis sa mise en service en ligne, la base est utilisée depuis comme pivot pour les activités de recherche de l’axe 3 (Langues de spécialité, phraséologie, traductologie) du CLILLAC-ARP et pour l’enseignement de la terminologie dans plusieurs Masters de l'UFR EILA. Elle est utilisée chaque année par les étudiants de Masters 1 et 2 Langues Appliquées comme support aux cours de terminologie, phraséologie et traduction, et pour la réalisation de leur mémoires de terminologie.

Le projet transversal aux Sciences de la Terre, de l'Environnement et des Planètes (STEP) et aux Etudes Interculturelles de Langues Appliquées (EILA), « Frontières entre géosciences et langues de spécialité », permettent de nourrir la base ARTES en informations linguistiques issues du domaine de la géologie. Poursuivi depuis 2010 dans le cadre du cours « Linguistique de corpus appliquée à la traduction spécialisée » du Master 1 ILTS mis en place par Natalie Kübler, ce projet donne lieu à une collaboration entre les linguistes et géologues de l'université Paris Diderot et à une journée annuelle de présentation des posters réalisés dans le cadre cette collaboration.

D'autres projets ont eu lieu ou sont actuellement en cours en relation avec la base ARTES : le projet PROTEUS (2017-2018) en collaboration avec l’Université de Ljubljana, Département de traduction et interprétation, Slovénie, sur le thème « Création de ressources terminologiques slovène-français d’aide à la traduction spécialisée et applications à l’enseignement et la recherche » (réf. 37464NA) et le projet COGITO (2013-2014) en collaboration avec L’Institut de linguistique et de la langue Croate de Zagreb et Département de langue et littérature françaises de l’Université de Zadar en Croatie, sur le thème « Terminologie et traduction spécialisée au service de la communication interculturelle dans le domaine de connaissances expertes » (réf. 28271YA).

Pour plus d'informations sur l’émergence et les objectifs du projet, suivre ce lien : Petite histoire du dictionnaire ARTES.

Développement

Le développement et la maintenance de la base sont assurés en collaboration avec les ingénieurs d'étude et les développeurs de la Direction du Système d'Information (DSI) de Paris Diderot. Une nouvelle version de la base est déployée généralement une fois par an.

Les travaux de l'équipe sur la variation, l’utilisation des corpus pour l’analyse terminologique et l’approche cognitive des connaissances spécialisées (Pecman 2012, 2014, Kübler et al. 2017, Pecman et al. 2017) ont permis de procéder à plusieurs amélioration de la base. La nouvelle version de la base, déployée en 2015, comporte une approche plus fine de la variation, un affichage visuel des liens sémantiques entre les termes via les graphes conceptuels, un accès aux concordances des termes vedettes dans les corpus spécialisés compilés en ligne et un accès aux arborescences des domaines réalisées par les étudiants de Master 2 ILTS.

  • Dernier déploiement : novembre 2017
  • Version actuelle de la base : 7.01
  • Nombre de fiches terminologiques dans la base : 75634
  • Nombre de collocations associées aux termes : 57401
  • Nombre de collocations génériques : 2155
  • Langues : anglais et français (majoritairement) mais aussi l'allemand, l'espagnol, le portugais, le russe, le japonais, le chinois et le slovène

Ressources

  • Les ressources dans la base ARTES sont en libre accès, sous forme de fiches terminologiques ou d’entrées de dictionnaires, via son interface de consultation : Base ARTES.

L'interrogation peut porter sur les termes depuis l'onglet Terminologie en context ou sur les structures lexico-grammaticales transversales aux domaines, appelé également 'collocations génériques', depuis l'onglet Phraséologie discursive. La fonction Recherche multicritères, visible depuis l’interface de consultation, rend ces mêmes ressources également interrogeables via une série de requêtes permettant de définir librement les critères de recherche. La fonction « Recherche multicritères » est, pour l’instant, en accès restreint (seules les personnes possédant un compte peuvent y accéder).

Publications et communications

  • Pecman, Mojca and Christopher Gledhill 2017. On an often-overlooked resource for translators: generic collocations. How trainee translators and their teachers deal with phraseological units in the ARTES database. (Titre soumis : On an almost forgotten key resource of specialised discourses: generic collocations. An improved lexicographical and translational approach.) « Des unités de traduction à l'unité de la tradction », 7ème édition de la Traductologie de plein champ, Université Paris Diderot, 7 juillet 2017, Paris, France ; ISTI, 21 octobre 2017, Bruxelles, Belgique ; FTI, 9 décembre 2017, Genève, Suisse.
  • Pecman, Mojca, Natalie Kübler et Alexandra Mestivier-Volanschi 2017. La traduction des « mégatermes » anglais de type erythrocyte invasion-inhibitory response : une approche fondée sur corpus et analyse du discours. 9ème Colloque International de Linguistique de Corpus, CLILLAC-ARP et UFR EILA, Université Paris Diderot, 31 mai – 2 juin 2017, Paris, France.
  • Kübler, Natalie, Mojca Pecman, Alexandra Mestivier-Volanschi 2017. Quand le corpus met K.O. la norme terminologique : le défi permanent des GN complexes anglais en traduction spécialisée. 38ème colloque international du GERAS, Université de Lyon, 16-18 mars 2017, Lyon, France.
  • Gledhill, Christopher and Natalie Kübler 2015. How Trainee Translators Analyse Lexico-Grammatical Patterns. in Phraseology, Phraseodidactics and Construction Grammar(s), M. I. González-Rey ed., Special issue of Journal of Social Sciences 11/3: 162-178.
  • Pecman, Mojca 2014. Variation as a cognitive device: how scientists construct knowledge through term formation. Terminology 20(1): 1-24.
  • Pecman, Mojca 2012. Etude lexicographique et discursive des collocations en vue de leur intégration dans une base de données terminologiques. Terminology, Phraseology and Translation. Special issue of The Journal of specialised translation (JoSTrans) 18: 113-138.
  • Pecman, Mojca 2012. Tentativeness in term formation: a study of neology as a rhetorical device in scientific papers. In Cabré Castellví, M. Teresa, Rosa Estopá Bagot and Maria C. Vargas Sierra (eds.) Neology in Specialized Communication. Special issue of Terminology 18(1): 27-58.
  • Kübler, Natalie & Pecman, Mojca 2012. The ARTES bilingual LSP dictionary: from collocation to higher order phraseology. in Granger, Sylviane & Paquot, Magalie (Eds) Electronic lexicography. Oxford: Oxford University Press, ISBN: 9780199654864, 186-208.
  • Pecman, Mojca and Natalie Kübler 2011. ARTES: an online lexical database for research and teaching in specialized translation and communication. Proceedings from International Workshop on Lexical Resources (WoLeR) 2011 at ESSLLI. August 1-5, 2011 – Ljubljana, Slovenia, 87-93.
  • Humbley, John 2011. Peut-on normaliser la néologie terminologie ?, Scolia 25, In Grass, Thierry (dir.) Traduction des normes et normes de traduction dans l’espace européen, 105-120.
  • Pecman, Mojca 2011. Etude de la terminologie en contexte avec ARTES, une base de données pour les langues de spécialité. Congrès de la SAES : L'anglais de spécialité au sein de l’anglistique : interfaces et chantiers communs. 20-22 mai 2011. Univ. Sorbonne Nouvelle Paris 3 et Univ. Paris Diderot Paris 7, Paris.
  • Kübler, Natalie 2011. Représentation de phénomènes collocationnels, tels que la prosodie sémantique, dans une base de données terminologique. Congrès de la SAES : L'anglais de spécialité au sein de l’anglistique : interfaces et chantiers communs. 20-22 mai 2011.
  • Pecman, M.; Juilliard, C.; Kübler, N. & Volanschi, A. 2010. Processing collocations in a terminological database based on a cross-disciplinary study of scientific texts. in S. Granger, M. Paquot (Eds) eLexicography in the 21st Century: New Challenges, New Applications. Cahiers du CENTAL, 249-262.
  • Pecman, M. 2008. Compilation, formalisation and presentation of bilingual phraseology: problems and possible solutions. In Granger, S. & F. Meunier (eds) Phraseology in language learning and teaching. Amsterdam: Benjamins, 203-222.
  • Pecman, M. 2007. Approche onomasiologique de la langue scientifique générale. Revue française de linguistique appliquée XII-2: 79-96.
  • PECMAN, Mojca (2004), Phraséologie contrastive anglais-français : analyse et traitement en vue de l’aide à la rédaction scientifique. Thèse de doctorat. 9 déc. 2004. Dir. Henri Zinglé. Université de Nice-Sophia Antipolis.


Mojca Pecman, 11 décembre 2017

recherche/artes/index.txt · Dernière modification: 2017/12/12 11:21 par Mojca Pecman

Outils de la page