Outils pour utilisateurs

Outils du site


recherche:artes:presentation

Présentation du Projet ARTES

ARTES : Aide à la Rédaction de TExtes Scientifiques

Le développement du dictionnaire ARTES s'inscrit à la fois dans un projet de longue date, le projet BasTet (« Base Terminologique d'aide à la Traduction »), développé par Claudie Juilliard en 2000 dans le cadre du Master 2 Pro ILTS, et dans un projet de date plus récente, le projet ESIDIS-ARTES (« Étude des Spécificités et Invariants des DIscours Scientifiques en vue de l’Aide à la Rédaction de TExtes Scientifiques ») lancé par Natalie Kübler et Mojca Pecman en 2007. Les caractéristiques du dictionnaire ARTES sont directement liées aux objectifs scientifiques visés par le projet ESIDIS-ARTES.

Petite histoire du dictionnaire ARTES

Dans sa toute première version, le dictionnaire ARTES portait le nom de BasTet (Base Terminologique d'aide à la Traduction) et fonctionnait uniquement sous format Access. Cette base Access a été développée par Claudie Juilliard en 2000 avec le but de créer un outil pour le stockage de données terminologiques destinées à appuyer le travail de traduction réalisé par les étudiants en Master 2 Pro ILTS. Depuis, la base BasTet a été perfectionnée pendant une dizaine d'années, notamment en intégrant le traitement de la phraséologie spécialisée — à l'initiative notamment de Mojca Pecman et Natalie Kübler — ainsi que la phraséologie de la Langue Scientifique Générale (LSG) en suivant le travail de Mojca Pecman (2004, 2007). Outre les améliorations au niveau de l'architecture de la base, l'équipe a recherché des solutions pour passer d'un SGBD local vers une base SQL en ligne. Une première version de BasTet en ligne a été expérimentée de 2006 à 2010 avec la participation de Yamina Abdallahi. Le développement de la version actuelle de la base en ligne a été possible grâce au soutien financier de l'UFR EILA, le soutien technique de l'équipe Système de l'UFR EILA et la participation de la société eKudji qui a assuré la migration de la base Access vers la base SQL et réalisé l'interface d'interrogation et de saisie.

La création du dictionnaire ARTES est étroitement liée aux enseignements en terminologie, linguistique de corpus et traduction spécialisée assurés en Master Pro Industrie de la Langue et Traduction Spécialisée (ILTS). Les étudiants de Master 1 et Master 2 participent activement au développement de la base, depuis la création de ce Master. Les étudiants de Master 1 abordent dans la cadre de leurs cours de Linguistique de corpus la question de la création de ressources lexicales bilingue et de leur importance pour la traduction spécialisée. Au cours de l'année, ils alimentent la base en terminologie et phraséologie spécialisées dans les divers domaines des Sciences de la Terre et des Planètes. Leur travail est appuyé par une collaboration étroite avec les enseignants et les étudiants en Licence de l'UFR STEP de l'université Paris Diderot. Les étudiants de Master 2 Pro ILTS produisent dans le cadre de leur mémoire de terminologie une base de données comportant nombre de termes dûment renseignés portant sur un domaine de spécialité de leur choix. La base de données utilisée par les étudiants jusqu'au 2010 était une version pré-construite de la base Access que les étudiants reçoivent en début d’année et qui a une architecture complexe permettant de stocker de multiples informations en relations avec les termes dans la perspective multilingue. Depuis la rentrée 2010, les étudiants travaillent directement sur le Dictionnaire ARTES en ligne.

Le projet de création d’une interface de base en ligne est le résultat d’une dynamique de travail qui allie l’enseignement à la recherche. La base et l’interface sont en effet le résultat des activités de recherche menées par les personnes participant aux projets (Mojca Pecman resp. du projet, Claudie Juilliard, Natalie Kübler, Nicolas Frœliger, Geneviève Bordet, John Humbley, Alexandra Mestivier (Volanschi), Pascal Cabaud) sur les thèmes aussi variées qu'aménagement terminologique, traitement de la phraséologie, création de ressources lexicales multilingues, description des données linguistiques, exploitation de corpus textuels, gestion des bases de données en ligne… Leurs réflexions les ont amenés à s’intéresser au développement d’outils adaptés pour l’enseignement de la terminologie, la traduction spécialisée et la rédaction en langue seconde. Le projet Dictionnaire ARTES est donc le résultat des activités de recherche, il est orienté vers les besoins pédagogiques, mais il apporte également un retour possible sur la recherche étant donné que la base en ligne permet des interrogations multiples des ressources saisies, et par là de nourrir nos réflexions sur le fonctionnement de la langue au niveau du lexique, de la terminologie et la phraséologie et sur les modèles de traitement des ressources linguistiques multilingues et multidomaines. L’outil fournit donc un matériau précieux pour développer nos activités de recherche.

Objectifs du projet ESIDIS-ARTES

Le projet ESIDIS-ARTES vise à décrire les fonctions sémantico-discursives qui opèrent dans les écrits scientifiques à travers une analyse phraséologique des spécificités et des invariants des discours scientifiques multidomaines. Le projet permettra ainsi d'enrichir nos connaissances sur l'évolution actuelle des discours scientifiques et de développer un outil d'aide à la rédaction de textes scientifiques pour répondre au besoin de ces évolutions. Au cœur du projet se trouve une étude systématique des fonctions sémantico-discursives partagées par les diverses sciences (telles que positionnement de l'auteur, mise en avant du caractère innovant de la recherche, présentation des objectifs, de la méthode et des outils de travail, des limites et des obstacles, des solutions envisagées, des résultats, des perspectives, l'expression de l'incertitude, de l'évaluation, etc.).

Objectifs visés :

  • constitution d'un corpus de référence de la publication scientifique comparable (anglais-français) et multidomaine (impliquant les disciplines suivantes: sciences de la terre, médecine, biologie, chimie, mécanique et informatique) ;
  • développement d'une méthode d'investigation et d'analyse de la phraséologie scientifique transdisciplinaire fondée sur les données observables en corpus ;
  • identification des fonctions sémantico-discursives partagées par différents discours scientifiques en confrontant les différentes disciplines ;
  • organisation des fonctions relevées sous forme d'une ontologie générale des sciences qui servira de base au développement d'une réflexion épistémologique sur l'organisation conceptuelle des savoirs scientifiques transversaux ;
  • description des spécificités disciplinaires quant à l'articulation des fonctions identifiées ;
  • analyse de l'interaction entre l'anglais et le français au plan de l'articulation discursive des savoirs scientifiques et de la phraséologie employée ;
  • conception d'une base de données destinée à recevoir les ressources linguistiques développées sous forme d'un outil d'Aide à la Rédaction de TExtes Scientifiques ;
  • modélisation et intégration des ressources développées dans la base de données ;
  • conception des applications pédagogiques portant sur la compréhension et l'acquisition des savoirs scientifiques ;
  • développement d'une réflexion épistémologique générale sur les critères de « scientificité » propres aux disciplines.

En associant plusieurs disciplines : linguistique de corpus, langues de spécialité, phraséologie, rédaction scientifique, traductologie, didactique des langues, analyse du discours, sémantique discursive et bases de données numériques, le projet ESIDIS-ARTES se situe au carrefour de la recherche fondamentale et appliquée.

* Ce Master comporte les trois spécialités suivantes qui sont en relation avec le projet : ILTS (Industrie des Langues et Traduction Spécialisée), CDMM (Conception de Documents Multilingues et Multimédia) et Langues de Spécialité, Traduction et Corpus.

Bibliographie

PECMAN, Mojca (2004), Phraséologie contrastive anglais-français : analyse et traitement en vue de l’aide à la rédaction scientifique. Thèse de doctorat. 9 déc. 2004. Dir. Henri Zinglé. Université de Nice-Sophia Antipolis.

PECMAN, Mojca (2007) « Approche onomasiologique de la langue scientifique générale » in Revue française de linguistique appliquée. « Lexique des écrits scientifiques », vol. XII-2. pp. 79-96.

ARTES : Aide à la Rédaction de TExtes Scientifiques

recherche/artes/presentation.txt · Dernière modification: 2010/10/10 12:54 par Pascal Cabaud