Outils pour utilisateurs

Outils du site


recherche:ict-civi:penser-gerer-diversite-en-societe:index

Colloque international « Penser et gérer la diversité en société »

organisé par l’IFRA (Kenya) et le GRER-ICT (Université Paris Diderot) les 1er et 2 décembre 2011

Paradoxe ou conséquence logique de la mondialisation, la diversité est devenue un des paradigmes structurants, voire le paradigme structurant des sociétés de la postmodernité. La diversité sociétale est si structurante et dominante en tant que cadre de pensée que presque aucune société ne se pense aujourd’hui sous le signe de l’Un, comme cela était le cas dans la philosophique politique classique. La pensée philosophique sur la société ne la décrit plus comme une unité mais comme un ensemble de groupes dont la gestion, forcément problématique, fait de la politique un art de concilier les antagonismes. Cette diversité sociétale peut être pensée de nombreuses manières : pluralité des genres, des cultures, des religions, des croyances, des classes, des origines géographiques, des orientations sexuelles, des modes de vie, etc. La société postmoderne apparaît comme la mise en commun plus ou moins cohérente de plusieurs diversités qui peuvent coexister dans un seul et même individu. La société une et indivisible – comme la République – est reléguée dans la catégorie du mythe pour céder la place à la société de la diversité. Celle-ci est en même temps perçue comme un assemblage dont la croissante complexité est source de tensions et qui est donc instable. L’entrecroisement des groupes suggère aussi bien des logiques coopératives que des logiques de rivalités et d’oppositions et ce d’autant plus que, dans un contexte d’accélération des mouvements de populations et d’idées, la diversité connaît une croissance exponentielle. Les groupes sont, en quelque sorte, pris dans une logique de scission permanente autour de dénominateurs identitaires sans cesse renouvelés, reconfigurés et réinventés. L’objectif de ce colloque, qui fait suite au colloque international « Métissages » (février 2010, le Cap, Afrique du Sud), est d’explorer la pensée de la diversité sociétale et les politiques qu’elle engendre. Les sociétés se définissent comme un ensemble de pluralités mais cette conception varie selon les latitudes et les époques, certaines diversités (sexuelle, ethnique, religieuse, sociale, etc.) étant plus « acceptables » que d’autres. L’évolution géo-historique des représentations de la diversité sociétale sera un des axes majeurs du colloque. L’étude des politiques de gestion, d’accompagnement ou de résistance à l’égard de la diversité sera son second axe. Là aussi, la manière dont les autorités de tous ordres (politiques, religieuses, sociales, démographiques, etc.) ont prétendu gérer la diversité sociétale a varié dans le temps et l’espace et ces variations constitueront le second fil directeur de ce colloque. Structuré autour de ces deux axes de recherche, ce colloque, qui se tiendra à l’Institut français de Nairobi (Kenya) les 1er et 2 décembre 2011, est ouvert à toutes les disciplines des sciences humaines sans restriction d’aires géographiques, historiques et civilisationnelles. Les interventions, en français ou en anglais, seront de 20 minutes. Merci d’envoyer les propositions de communication, accompagnées d’un résumé de 300 mots maximum et d’une très brève notice biographique, avant le 30 juin aux trois organisateurs du colloque :

  • Michel Prum prum.michel@wanadoo.fr
  • Christian Thibon cthibon@ifra-nairobi.net
  • Thierry Vircoulon vircoulon@hotmail.com

Comité scientifique

  • David FRASER, Professeur à University of Nottingham, Royaume-Uni
  • Sophie GEOFFROY, Professeure à l’Université de la Réunion
  • Ludmila OMMUNDSEN, Directrice de l’Alliance française du Cap, Afrique du Sud
  • Martine PIQUET, Professeure à l’Université de Paris Dauphine
  • Michel PRUM, Professeur à l’Université Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité
  • Gilles TEULIÉ, Professeur à l’Université de Provence
  • Christian THIBON, Directeur de l’IFRA, Nairobi
  • Thierry VIRCOULON, Chercheur associé à l’IFRI

International Conference Diversity in Society ‒ Theories and Practice Organised by IFRA (Kenya) and GRER-ICT (Université Paris Diderot) on 1st and 2nd December 2011 in Nairobi (Kenya)

Diversity has become one of the structuring paradigms, or possibly the only structuring paradigm of postmodern societies ‒ whether it be a paradox or a logical consequence of globalization. Diversity in society is now such a structuring and powerful conceptual framework that hardly any society perceives itself as ONE, as was the case in classical political philosophy. Contemporary philosophical reflection has it that society is no longer a unified whole but a set of separate groups whose governance is necessarily complex and boils down to reconciling conflicting interests. There are many ways of approaching diversity in society: in terms of differing genders, cultures, religions, beliefs, social classes, geographical origins, sexual orientations or ways of life. Postmodern society is now viewed as the addition of diverse features ‒ with more or less consistency ‒ several features being often present in the same individual. Society as « one and indivisible » – as the French Republic claims to be – has been relegated to the category of myth and has been succeeded by the ‘society of diversity’. Such a society is seen as a construction whose growing complexity leads to tensions and therefore instability. The interaction of groups can follow co-operative lines but it can also express itself in terms of competition and opposition. As the flows of populations and ideas accelerate, diversity grows exponentially. Groups are, as it were, swept into a permanent splitting process influenced by identity denominators which are ceaselessly renewed, reshaped and revisited. The aim of this conference ‒ coming after the international ‘Metissage’ conference held in Cape Town, South Africa, in February 2010 ‒ is to explore the approach to diversity in society and the resulting policies. Societies define themselves as a set of plural features but this conception varies according to geographical latitudes or historical periods; some forms of sexual, ethnic, religious or social diversity are more « acceptable » than others. The geographical and historical evolution of the representations of social diversity will be one of the leitmotivs of this conference. A second will be the study of the policies governing, promoting or resisting diversity. Here again, the way in which all types of political, religious, social authorities have dealt with diversity has changed according to historical or spatial circumstances. Such variations will constitute the second thread of this conference. The conference will be held at the French Institute in Nairobi (Kenya) on the 1st and 2nd December 2011. It will be open to all academic disciplines in social sciences without any restriction as to historical periods and geographical or cultural areas. Papers will be given in French or English and will not exceed 20 minutes. Please send your proposals with an abstract of max. 300 words and a very short biography before 30 June to the three organizers of the conference: Michel Prum prum.michel@wanadoo.fr Christian Thibon cthibon@ifra-nairobi.net Thierry Vircoulon vircoulon@hotmail.com

Scientific board

  • David FRASER, Professor at the University of Nottingham, UK
  • Sophie GEOFFROY, Professor at Université de la Réunion, France
  • Ludmila OMMUNDSEN, Director of Alliance française, Cape Town, South Africa
  • Martine PIQUET, Professor at Université Paris Dauphine, France
  • Michel PRUM, Professor at Université Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité, France
  • Gilles TEULIÉ, Professor at Université de Provence, France
  • Christian THIBON, Director of IFRA, Nairobi, Kenya
  • Thierry VIRCOULON, Associate Researcher at IFRI, Kenya.
recherche/ict-civi/penser-gerer-diversite-en-societe/index.txt · Dernière modification: 2011/05/11 09:39 par Edwige Queruel

Outils de la page