RESSOURCES ET DOCUMENTATION

Besoins des utilisateurs

Le rapport LETRAC, commandé par l'Union européenne, ainsi que l'étude industrielle LISA recommandent l'adaptation des cursus de traduction au processus d'internationalisation, afin d'inclure les outils de traitement des langues et la gestion linguistique dans les compétences de base. Pour mener à bien cette initiative, le projet MeLLANGE s'est fixé comme objectif de développer de nouvelles compétences auprès des étudiants et des traducteurs professionnels, en offrant une formation professionnelle continue basée sur une plate-forme d'enseignement en ligne. Afin de mieux cerner les attentes, l'équipe MeLLANGE a lancé une première enquête papier, d'avril à mai 2005, puis une enquête en ligne, de décembre 2005 à janvier 2006, sur les techniques de recherche sur Internet, les corpus et les préférences en matière d'enseignement en ligne. Plus de 1 000 personnes ont répondu au questionnaire. Cliquez ici pour consulter les résultats.

Corpus des apprenants de la traduction

L'un des objectifs du projet MeLLANGE est de créer un corpus multilingue aligné et annoté à partir de traductions effectuées par des étudiants et des traducteurs professionnels. Ce Corpus des apprenants de la traduction est actuellement enrichi par des annotations linguistiques débarquées ou stand-off (étiquettes de partie du discours, informations relatives au lemme) ainsi que par des annotations des erreurs (à l'aide de la typologie d'erreurs conçue par le consortium). La typologie d'erreurs n'a pas pour but de coder et d'évaluer la qualité mais plutôt d'identifier et de classer les types d'erreurs, le corpus ayant davantage vocation à accentuer le processus formatif que l'aspect évaluatif de la formation. Des informations complémentaires, telles que les propriétés clés du texte source et les métadonnées concernant le traducteur, sont enregistrées avec les fichiers. Ces informations, bien qu'elles ne soient pas spécifiques à la typologie d'erreurs, peuvent ensuite être mises en corrélation avec différents types d'erreurs.

Le consortium a sélectionné quatre types de textes (juridique, technique, administratif et journalistique) et diffusé des kits de traduction dans 10 langues : ca, de, el, en, es, fi, fr, it, nl et pt. La plupart de ces kits contiennent un texte court traduit ainsi qu'un texte de référence et des informations contextuelles complémentaires.

Un mécanisme de collecte des traductions a été conçu et localisé dans les langues du projet afin d'extraire, outre le texte traduit, les métadonnées sur la traduction et son auteur.

Notre initiative a rencontré un vif succès, et jusqu'à présent, nous avons rassemblé 283 traductions dans toutes les langues du projet : 139 en italien, 74 en français, 34 en catalan, 16 en anglais, 10 en espagnol, 7 en allemand, 2 en roumain et 1 en slovaque. Nous attendons encore davantage de contributions au cours de l'année universitaire 2006-2007.

Le premier exercice d'annotation multilingue et multisite du projet MeLLANGE portait sur un total de 27 traductions dans les paires de langues suivantes : de-ca, de-es, en-it, fr-en, en-fr et en-de. Lors de cet exercice, les membres du consortium ont pu partager leur expérience sur le processus d'annotation et élaborer ensemble une typologie complète et précise. Nous espérons finaliser, avant fin avril 2007, l'annotation de 360 traductions dans les 6 langues du projet (ca, de, en, es, fr et it). D'ici là, un mécanisme d'interrogation complexe et flexible aura été mis en place. Il permettra aux formateurs et participants à la formation en traduction d'analyser les erreurs de traduction et d'étudier les choix de traduction, thèmes jusqu'alors peu traités par le monde de la recherche. En outre, les données extraites du corpus peuvent aussi être utilisées pour créer des supports d'enseignement basés sur ces données, c'est-à-dire des supports développés autour de textes produits par les étudiants, qui reflètent plus justement les problèmes rencontrés par les apprentis traducteurs.

Cours en ligne

Les contenus d'enseignement en ligne sont actuellement développés sur Moodle, une plate-forme compatible avec la norme SCORM, qui a été choisie autant pour ses qualités pédagogiques que pour ses fonctionnalités étendues. Ces contenus, conformes à la norme LOM, sont en cours de développement et ont déjà été testés en mai 2006 à Vienne. Le consortium a travaillé sur la conception d'une méthodologie générale pour les contenus d'enseignement en ligne en traduction et en technologie de la traduction ainsi que sur des plans de cours, conçus à partir des thèmes suivants :

Le consortium s'est particulièrement attaché à créer des cours interactifs conviviaux, en exploitant toutes les fonctionnalités de la plate-forme, et des contenus adaptés aux besoins des utilisateurs. Des échantillons de ces contenus seront disponibles sur ce site dès septembre 2006.

Les cours déjà développés ont été testés lors d'un atelier de diffusion organisé à Vienne en mai 2006, au cours duquel de nombreux participants de pays d'Europe de l'est ont pu découvrir et s'initier à la méthodologie élaborée par MeLLANGE. Les participants à cet atelier continueront à tester les contenus développés par MeLLANGE dans leurs universités respectives, en envoyant leurs commentaires aux membres du projet. Les contenus en ligne seront ainsi améliorés en permanence sur la base des commentaires reçus, ce qui permettra au consortium de dégager des meilleures pratiques sur la création de contenus en ligne.

Plate-forme collaborative

Le projet MeLLANGE utilise désormais la plate-forme collaborative Plone. Il s'agit d'un système de gestion de contenus, en accès libre, doté d'un support multilingue performant. Le site Plone pour MeLLANGE est maintenu par l'Université Pompeu Fabra de Barcelone, l'un des partenaires du projet. Il est utilisé comme plate-forme collaborative dans le cadre du développement interne du projet, mais aussi comme portail permettant de regrouper les traductions ou d'autres types d'informations provenant de participants externes.