Outils pour utilisateurs

Outils du site


enseignement:lansad:catalogue:2755

Histoire et Littérature des Afro-Américains - TD organisés par l'UFR Charles V - rentrée : semaine du mardi 20/01

Langue : Anglais

Dispensé par : EILA

Description : 1900-1950 : Le demi-siècle des possibles. Deuxième période: Hard Times, Raw Deal and Cotton Club;. la Renaissance d'Harlem (1920-1940) entre austérité socio-politique et effervescence créatrice Ce cours a pour objectif de proposer une approche transversale entre histoire et littérature. Il s'agit en effet de contextualiser une œuvre littéraire tout en projetant un éclairage différent sur l'histoire de la période donnée, ici la Renaissance de Harlem qui débute dans les années vingt pour se terminer une décennie plus tard. Période de prospérité et de conservatisme, les années 20 voient une recrudescence du racisme et la communauté noire sera particulièrement touchée par la dépression économique qui suivra. Ce sera le sujet de la partie historique du cours dont la seconde moitié sera consacrée à deux exemples de la production artistique de la Renaissance de Harlem, le texte de Richard Bruce Nugent “Smoke, Lilies, and Jade” (1926) et le roman de Zora Neale Hurston Their Eyes Were Watching God (1937). Emblématiques du bouillonnement artistique propre à la Renaissance de Harlem, mais aussi de la porosité toute relative des barrières raciales, sexuelles et sociales de cette période, ces textes nous permettront de comprendre comment la littérature devient un medium privilégié pour opposer aux notions essentialistes et hétéropatriarcales de Du Bois le caractère particulier des subjectivités africaines américaines. Richard Bruce Nugent signe en effet avec son texte court “Smoke, Lilies and Jade”, le premier texte dont la thématique est ouvertement homosexuelle. Fidèle à l'éthos typiquement bohémien de la Renaissance de Harlem, s'y mêlent aussi les thèmes de l'interracialité, de l'androgynie et de la pédérastie, une liberté de ton inhabituelle et singulière, plus grande par exemple que celle de son contemporain Jean Toomer (Cane, 1923) avec lequel il a surtout en partage une empreinte fortement moderniste. Egalement en marge, cataloguée parmi les “Nouveaux réalistes” et les chantres de la décadence noire qui contreviendraient à la doxa de “l'élévation de la race”, Zora Neale Hurston fait entendre dans Their Eyes Were Watching God une voix de femme et de féministe, préoccupée des conditions socioéconomiques de sa communauté mais aussi critique de son masculinisme. La conscience féminine et désirante de l'écrivaine est portée tout au long du texte par un discours indirect libre doublée d'une conscience collective dont témoigne son inscription dans la tradition discursive du signifying, trope de la répétition et de la révision qui, avec une ironie mordante, prend pour cible les hommes et particulièrement ses aînés en littérature. Bibliographie : James Oliver Horton and Lois E. Horton, Hard Road to Freedom: The Story of African America, New Brunswick, Rutgers University Press, 2001. Zora Neale Hurston, Their Eyes Were Watching God, London, Virago (1937) 1986. Richard Bruce Nugent, “Smoke, Lilies, and Jade” (1926): Texte photocopié distribué en cours.

Code : 41O3CAC6

Niveau pré-requis : 5

Langue dans laquelle l'enseignement est dispensé : Anglais

Volume horaire : 1.5 heure(s) par semaine

Crédits ECTS : 3

Validation : Contrôle continu et examen

Places : 10

Coordinateur : Christian Camou

Enseignant responsable : Jean-Paul Rocchi

enseignement/lansad/catalogue/2755.txt · Dernière modification: 2018/07/11 01:45 (modification externe)