Outils pour utilisateurs

Outils du site


formations-pro:masterpro:ilts:memoire

Mémoire : mode d'emploi

Mémoire de traduction, de terminologie et de documentation

Introduction

Pour réaliser une traduction efficace et pertinente, il faut avoir bâti une terminologie solide, c’est-à-dire décrivant de manière adéquate la structure du domaine considéré. Pour établir cette terminologie, il faut s’être documenté dans la langue source et dans la langue cible, avec les moyens qui existent à l'heure actuelle à cet effet, l’analyse de corpus en particulier. C’est la raison pour laquelle nos étudiant(e)s de master professionnel doivent réaliser, sur un même sujet, un mémoire qui comprend trois parties : recherche documentaire, terminologie et traduction.

Ce mémoire correspond à la réalisation d'un projet final qui est une application pratique et une illustration de nombreux cours liés entre eux et complémentaires, en particulier les suivants :

  • documentation, pour faire la recherche documentaire qui leur permettra de comprendre le domaine qu'ils vont traiter et de constituer un corpus exploitable;
  • interrogation de corpus ;
  • terminologie, pour apprendre à relever des termes et leur environnement phraséologique et les décrire ;
  • bases de données (Access et ARTES) pour stocker leur terminologie et la phraséologie qui l’accompagne ;
  • traduction.

L'ensemble de ces trois volets du mémoire représente un tiers de la note de l’année, soit 20 ECTS. Chaque partie est réalisée sous l’autorité d’un directeur de mémoire différent. Il existe donc une cohérence d’ensemble, avec des différences de focalisation. C’est à chaque étudiant(e) de s’assurer de cette cohérence et de faire en sorte que ses différents directeurs de mémoire reçoivent toutes les informations nécessaires.

Chaque grand ensemble est géré par un responsable. En cas de doute sur la marche à suivre, c’est ce responsable qu’il faut consulter :

  • pour la recherche documentaire : Geneviève Bordet (gbordet@eila.univ-paris-diderot.fr) ;
  • pour la terminologie : Mojca Pecman (mpecman@eila.univ-paris-diderot.fr) ;
  • pour la traduction : Nicolas Froeliger (nf@eila.univ-paris-diderot.fr).

La liste des directeurs de chaque partie du mémoire pourra être consultée à l’adresse suivante : à préciser

Celle des mémoires déjà réalisés par le passé est disponible à l’adresse suivante : Liste des mémoires réalisés par le passé

Composition générale du mémoire

  • Table des matières
  • introduction
  • commentaire de recherche documentaire
  • bibliographie
  • commentaire de terminologie
  • arborescences
  • texte de traduction original (ou extrait de texte si des coupures ont été faites)
  • traduction alignée
  • commentaire de traduction

N.B.1 Séparez chaque partie du mémoire par une feuille de couleur.
N.B.2 Les commentaires de recherche documentaire et de terminologie peuvent être rédigés conjointement.

Conseils pour la rédaction

ATTENTION ! Si la partie du mémoire consacrée à la recherche documentaire est un compte-rendu personnel, les parties du mémoire consacrées à la traduction et la terminologie sont des rapports à la fois “académiques” et “professionnels”. Le style et le ton que vous devez adopter pour ces textes ne sont donc pas les mêmes. Quelques conseils :

- Le lecteur des parties du mémoire consacrées à la terminologie et à la traduction n'a pas besoin de lire des plaintes ou des commentaires personnels (du type “J'ai eu beaucoup de mal à trouver de la terminologie dans mon texte. Je n'ai probablement pas compris le cours.”) Essayez par exemple des formules plus indirectes (“Il est difficile de distinguer les termes techniques et les mots dans ce genre de texte. Comment expliquer cette difficulté ?…”)

- Adoptez un discours objectif, en évitant les commentaires qui ne sont pas vérifiables (“les phrases dans mon texte étaient très compliquées”). Il est possible d'exprimer la même idée en adoptant des formules plus précises et analytiques (“Dans ce genre de texte on trouve un nombre relativement important de X.” (où X = propositions enchâssées, subordonnées, post-posées, etc. groupes verbaux modalisés, groupes nominaux post-modifiés, composés nominaux complexes, etc. etc.)

- Réduisez vos “Remerciements” au strict minimum. Il convient de remercier seulement les experts qui ont bien voulu donner de leurs temps ou leur assistance technique. Evitez de remercier vos professeurs qui, en fin de compte, ne font que leur travail (et par définition, les directeurs de mémoire n'auront pas fini leur travail avant la soumission du projet!) De même, le lecteur du mémoire (surtout celle ou celui qui doit en lire plusieurs), n'a pas besoin de lire des “coucous” à vos camarades, aux membres de votre famille etc. Si ces personnes vous ont aidé sur un point précis, parlez-en plutôt dans le texte (dans une note en bas de page, par exemple).

- Il faut impérativement rendre un brouillon à votre directeur de mémoire. Votre directeur est traducteur / éditeur / chercheur : il ou elle a publié et lu des centaines voire des milliers de mémoires et autres textes techniques de ce genre. Il / elle est donc bien placé de suggérer des modifications sur le ton et le style que vous devez adopter. Il / elle pourra vous donner un exemplaire d'un mémoire “modèle” (mais sachez que pour chacun d'entre nous, ce “modèle” peut être assez différent). Profitez de l'expérience de votre directeur : vous n'aurez peut-pas l'occasion d'avoir un lecteur / éditeur aussi attentif dans la vie professionnelle.

Calendrier général

  • Entre le résultat de l’examen d’entrée et les premiers cours : les futurs étudiant(e)s réfléchissent à un sujet.
  • Début Septembre, séminaire de pré-rentrée : les étudiant(e)s assistent aux soutenances de la promotion sortante, qui portent notamment mais pas exclusivement sur les mémoires.
  • Dernière semaine de septembre à mi-octobre : les étudiant(e)s proposent d’abord un sujet, et si possible un texte aux trois responsables mentionnés plus haut en remplissant le formulaire qui leur aura été communiqué, indiquant le sujet envisagé, le ou les textes proposés ainsi que la combinaison de langues.
  • La date limite d’envoi d’un texte pour permettre l’attribution des trois directeurs de mémoire dans les temps est fixée au 15 Octobre.
  • Mi-octobre à fin octobre : les projets de mémoires sont attribués à différents directeurs de mémoire. Dès la diffusion de la liste des directeurs, les étudiant(e)s doivent prendre contact avec les trois directeurs qui leur ont été attribués pour obtenir la validation de leur texte. Le premier avis porte sur le sujet en général. Il est donné par les directeurs pressentis de mémoire de terminologie et de recherche documentaire (en cas de doute, voir avec Geneviève Bordet). Le deuxième avis porte sur le texte, et est donné par le directeur de mémoire de traduction. La date de la réception des réponses des directeurs de mémoire de traduction quant au choix des textes proposés par les étudiant(e)s est fixée à la fin octobre.
  • Première quinzaine de mars : présoutenances. Chaque étudiant(e) présente (en s’aidant de PowerPoint) son domaine (dans la langue de départ du mémoire), ainsi que l’état d’avancement de sa terminologie et ses premiers problèmes de traduction. À ce stade, l’étudiant doit être en mesure de présenter une esquisse d’arborescence terminologique. Cette présentation dure entre trente et quarante minutes, dont 20 minutes pour l'exposé de l'étudiant et 10 à 20 minutes de discussion. Elle a lieu en présence de tous les autres étudiants et d’au moins un des directeurs de mémoire (idéalement les trois).
  • Première quinzaine de mars : chaque étudiant aura enregistré un minimum de dix fiches longues dans la base ARTES (5 dans chaque langue) dûment complétées.
  • Début juillet : rendu du mémoire incluant les volets de recherche documentaire, de terminologie et de traduction. Tout retard pour des raisons autres que médicales fera l’objet d’une décote sur la note. Les modalités de remise de mémoire sont précisées plus loin.
  • Mi-juillet à début septembre : éventuelle correction des fiches terminologiques en fonction des remarques formulées et transmises par les directeurs lors de l'évaluation des mémoires de terminologie. (N'oubliez pas de souligner pendant la soutenance de mi-septembre dans quelle mesure ces remarques vous ont permis de procéder à la correction de votre dictionnaire spécialisé en ligne.)
  • Début septembre : soutenance de fin d’année. Chaque étudiant(e) présente de manière synthétique (en s’aidant là encore de PowerPoint) le travail effectué dans l’ensemble de l’année : en entreprise, en cours et concernant ses mémoires, le tout en 20 minutes et en présence de la promotion sortante comme de la promotion entrante.

Modes d'emploi des trois parties du mémoire

Consignes pour la préparation des soutenances et des pré-soutenances

Consignes pour les pré-soutenances :

  • chaque étudiant(e) doit préparer une présentation PowerPoint de 20 minutes
  • la pré-soutenance porte sur la présentation du domaine, du texte et des premiers problèmes de traduction


1) présentation du domaine

  • la présentation du domaine se fait dans la langue du texte source
  • à ce stade, l'étudiant doit être en mesure de proposer une arborescence (dans au moins une des deux langues)

Précisions:
- elle peut ne pas être complète mais doit inclure les principaux termes
- l'étudiant(e) peut faire plusieurs propositions s'il y a des difficultés
- l'arborescence peut être subdivisée en plusieurs sous domaines mais elle doit obligatoirement montrer comment ces sous domaines s'articulent dans une arborescence générale
- l'arborescence doit également permettre de poser le domaine étudié par rapport au domaines plus larges auxquels il se rattache, domaines qui se croisent éventuellement dans le texte de traduction


2) présentation de quelques problèmes de terminologie

  • il s'agit de sélectionner quelques termes à titre d'exemple en indiquant les problèmes qu'ils présentent


2) présentation du texte choisi pour la traduction

  • il s'agit de présenter des caractéristiques du texte et de motiver son choix pour ce texte
  • il s'agit également de présenter une analyse des premières difficultés de traduction repérées et des propositions pour les résoudre; les problèmes soulevés doivent être obligatoirement illustrés par des exemples pris dans le texte

Précision: on n'attend pas que la traduction soit réalisée mais que l'étudiant(e) ait conscience des caractéristiques fortes de son texte, qu'il soit capable de le situer dans son domaine et d'anticiper les principales difficultés.

Consignes pour les soutenances :

Chaque étudiant(e) présente de manière synthétique (en s’aidant de PowerPoint) le travail effectué dans l’ensemble de l’année : en entreprise, en cours et concernant ses mémoires, le tout en 20 minutes et en présence de la promotion sortante comme de la promotion entrante. L'objectif est de mettre en évidence les compétences acquises tant sur le plan professionnel que sur le plan universitaire:

  • La partie “mémoire” doit inclure une présentation synthétique du domaine et du texte choisis, de la nature du corpus collecté, et des solutions apportées aux problèmes terminologiques, et traductologiques.
  • La partie “cours” doit proposer un bilan prospectif (ie sous la forme de critiques constructives et/ ou suggestions) de la formation et des perspectives qu'elle ouvre.
  • La partie “entreprise” doit inclure une présentation rapide et analytique de l'entreprise et de son activité, ainsi que de la nature du stage effectué. Finalement, seront abordés brièvement les projets professionnels.

Modalités de consultation des dictionnaires et glossaires réalisés dans la base ARTES (pour les directeurs)

Une partie du Mémoire de Master 2 Pro ILTS porte sur la réalisation :

  1. d'un dictionnaire de spécialité bilingue sur un micro-domaine en relation avec le texte à traduire consistant en 20 à 40 fiches longues dûment renseignées dans chacune des langues. Tous les termes doivent être liés entre eux et représentés sous la forme d'une arborescence qui accompagne le dictionnaire (pour plus de détails voir le mode d'emploi du mémoire de terminologie), et
  2. d'un glossaire bilingue comportant une sélection des termes du texte à traduire avec des informations utiles pour leur compréhension et leur utilisation en langue cible. Les étudiants sont normalement à même de décider si les termes de leur texte posent des problèmes de compréhension et/ou d'utilisation en langue cible, et sélectionnent en conséquence les informations pertinentes à fournir dans le glossaire (pour plus de détails voir le mode d'emploi du mémoire de traduction).

Pour visualiser les dictionnaires et les glossaires réalisés par les étudiant(e)s, il existe trois procédures :

  • consultation en ligne depuis la base ARTES

C'est la procédure la plus efficace car elle met à la disposition des directeurs des outils de synthèse (cf. la fonction « Aide à la correction ») du travail réalisé par l'étudiant(e) dans la base, un accès complet à toutes les fiches et informations enregistrées. Pour accéder à la base ARTES, il faut se connecter au BackOffice en vous identifiant à l'aide de votre identifiant et mot de passe EILA. En cas de difficulté (et, le cas échéant, pour obtenir cet identifiant et ce mot de passe), écrivez à : artes@eila.univ-paris-diderot.fr

  • consultation des fiches au format Excel depuis votre poste de travail

Les étudiant(e)s peuvent envoyer par courrier électronique à leur directeur de mémoire un fichier Excel comportant l'ensemble de leurs fiches - du dictionnaire et/ou du glossaire. La consultation des fiches se fait soit simplement à l'aide d'un tableur (Excel ou Calc), auquel cas chaque fiche se présente sous forme d'une feuille de calcul, soit à l'aide de l'application Artesoffline conçue par Thomas Anquetin qui permet d'importer le fichier XLS, de lire les informations exportées depuis la base ARTES et d'associer le glossaire ou le dictionnaire créé au corpus conçu par l'étudiant(e) pour avoir l'accès aux concordances des termes traités en fiches. L'application fonctionne sous Windows et peut être téléchargée depuis :

http://sourceforge.net/projects/artesoffline/files/

Remarque importante : l'exportation des fiches sous Excel comporte le défaut de ne pas inclure deux informations importantes : la note technique et les antonymes. Il est prévu de corriger ce dysfonctionnement prochainement.

  • consultation des fiches sous forme de feuilles Excel imprimées

Il est possible d'imprimer les fiches Excel exportées depuis la base ARTES, mais cette méthode est déconseillée car elle fait perdre du temps aux étudiant(e)s en les obligeant à adapter la mise en forme à l'impression. Les étudiant(e)s connaissent toutefois la procédure, qu'ils pourront appliquer si jamais leur directeur de mémoire préfère leur demander une version papier de leur glossaire ou de leur dictionnaire.

Modalités de remise du mémoire

Avant toute chose, vous devez impérativement contacter vos directeurs de mémoires afin de convenir du format et des conditions concernant l'envoi ou la remise des mémoires (format papier ou électronique, envoi postal, à quelle adresse, dépôt au secrétariat, etc…)

1) Date

La date fixée pour l'année 2018 est le lundi 9 juillet au soir avant 17h30.

2) Protocole de recherche documentaire

En ce qui concerne le protocole de recherche documentaire, envoyez une version pdf du mémoire complet à Mme Bordet : intituler le mail “NOM_option_titre simplifié_rechdoc” ; nommez le document de la même manière.

3) Protocole de recherche terminologique

En ce qui concerne le protocole de recherche terminologique, veuillez convenir avec votre directeur de mémoire des modalités précises de remise : papier et/ou électronique. S'il s'agit d'une version papier, vous pouvez, selon ses indications, soit le remettre directement à votre directeur de terminologie, soit le déposer à son intention dans le bureau de Valérie Godel (attention : fermé le vendredi après midi) ou de Paola Maguer.

Pour les envois électroniques, intitulez le mail “NOM_option_titre simplifié_termino” ; nommez le document de la même manière.

4) Dictionnaire

En ce qui concerne le dictionnaire lui-même, la remise a lieu directement dans la base Artes. C'est au directeur de mémoire de vous indiquer s'il (elle) souhaite une extraction sous Excel, qui sera alors remise sous forme électronique.

5) Mémoire de traduction

En ce qui concerne la traduction, vous remettrez votre commentaire et votre traduction sous forme papier ou électronique selon les consignes données par votre directeur de mémoire. Sous réserve d'un accord avec le directeur de mémoire, il est possible de déposer une version papier à son intention dans le bureau de Valérie Godel ou de Paola Maguer.

6) Présentation des dossiers (papier et électronique)

Veillez à ce que figurent sur la page de titre :

  • votre nom, prénom : en haut à gauche
  • le nom du directeur de mémoire (sous votre nom)
  • votre option
  • l'année
  • le titre :
    • Protocole de recherche terminologique/documentaire (suivi du nom que vous avez donné à votre dictionnaire)

Exemple :

Protocole de recherche terminologique

“Récupération de l'énergie piézoélectrique”

  • Traduction et commentaire de traduction (suivi du nom de l’auteur et le titre de votre texte)

Exemple :

Traduction et commentaire de traduction

Dung-An Wang∗, Nine-Zeng Liu “A shear mode piezoelectric energy harvester based on a pressurized water flow”

7) Archivage

Enfin, vous téléchargerez, pour archivage, un dossier compressé (.zip ou .rar) à l'adresse suivante: https://moodlesupd.script.univ-paris-diderot.fr/mod/assign/view.php?id=145799

Le dossier contiendra les documents suivants, en double format, pdf et doc ou odt :

  • protocole de recherche documentaire
  • protocole de recherche terminologique

(ou un seul document comprenant les deux)

  • commentaire de la traduction
  • traduction
  • arborescences
  • corpus

Chaque document devra être nommé de la manière suivante : NOM_option_2018_titre simplifié_Rechdoc / Termino / Trad / Com_trad / Arbor ou ArborFr / ArborEn / Corpus

Le dossier devra être nommé de la manière suivante : NOM_ option_ 2018_titre simplifié

Vous devrez télécharger ce dossier zippé dans la rubrique « Travaux » où vous devez cliquer sur le lien « Archivage des mémoires de Master - 2018 ».

Le corpus doit être zippé lui-même avant d'être intégré dans le dossier zippé.

Modalités du contrôle des connaissances

UE Mémoire de Master

  • 1ère note : traduction (40% de la note ou coeff. 8)
  • 2ème note : terminologie (40% de la note ou coeff 8)
  • 3ème note : recherche documentaire (20% de la note ou coeff 4)

ECUE Terminologie

  • 1ère note : projet ACCESS (1/3 de la note)
  • 2ème note : pré-soutenance (1/3 de la note)
  • 3ème note : soutenance (1/3 de la note)

La note de chacune des trois parties du mémoire entre dans l'évaluation du Mémoire de Master qui dans son ensemble compte pour 1/3 de la note finale du Master (1/3 pour toutes les autres notes obtenues dans le cadre du contrôle continu et 1/3 pour le stage noté par les tuteurs). Les autres matières en relation directe avec le mémoire sont, par conséquent, évaluées dans le cadre du contrôle continu au sein de l'ECUE Terminologie, notamment la pré-soutenance, la soutenance et le projet Access.


M. Pecman, N. Froeliger & G. Bordet

Dernière modification : Juin 2018

formations-pro/masterpro/ilts/memoire.txt · Dernière modification: 2018/07/08 19:59 par Genevieve Bordet